SITE OFFICIEL D'Alexis KRASILOVSKY

Mon documentaire Women Behind the Camera fut une expérience passionnante. Le film a d’abord été projeté au Globians Film Festival en Allemagne, puis il a été présenté dans une douzaine de festivals à travers le monde (Bangladesh, Mexique, Pologne, Canada, Turquie, Etats-Unis…). Les gens merveilleux que j’ai rencontrés ainsi que l’approche internationale amorcée dans ce film m’ont inspiré mon prochain documentaire à visée internationale, Pastriology.

Women Behind the Camera (Les directrices de la photographie à travers le monde) a reçu quatre fois le prix du meilleur documentaire : au Spirit of Moondance (Hollywood), au Eye Film Festival (Toronto), au "WIN Awards" (Hollywood), et au BEA Media Festival (Las Vegas).

Je suis particulièrement honorée d’avoir reçu un Tribute Award à San Francisco dans le cadre du festival des films féminins pour l’accomplissement du cinéma indépendant.

Je prépare actuellement un DVD qui contient plusieurs des mes précédents films indépendants : End of the Art World (avec Andy Warhol et Bob Rauschenberg), Beale Street (à propos de l’assassinat de Martin Luther King Jr.), Mr Boogie Woogie, Exile et Blood.

Je lance également un DVD de poèmes vidéo et de poésie : Some Women Writters Kill Themselves.

Je serais heureuse que vous jetiez un coup d’œil à mon travail et d’avoir votre opinion.

Pastriology

Résumé

Pastriology propose un point de vue international sur les plaisirs et les dangers de la pâtisserie. Comment quelque chose qui peut nous rendre malade, voire nous tuer, peut-il représenter une expression chaleureuse des valeurs culturelles et affectives ? La pâtisserie est un luxe pour certains, un substitut de repas pour d’autres et elle représente, dans l’économie actuelle, une nourriture réconfortante pour de plus en plus d’Américains désorientés.

Pastriology est un documentaire qui dénonce le manque de nourriture et les injustices de sa production à travers le monde tout en séduisant le spectateur par le biais de la fastueuse tradition de la pâtisserie et de la confection de gâteaux qui nous renvoie à notre enfance.

 


Antoine Carasso – L’atelier des gâteaux – Paris, France
HD : Alexis Krasilovsky (October 2009)

Biographies

Alexis Krasilovsky, Alexis Krasilovsky, scénariste , réalisatrice et productrice, a remporté un Tribute Award pour ses « réalisations au sein du cinéma indépendant » au Festival de cinéma Féministe de San Francisco en 2008. Ses films, vidéos et hologrammes incluent Les directrices de la photographie à travers le monde, que revele les vies courageuses de pionnier de camerawomen d'Hollywood à Bollywood; End of the World, avec dans les rôles principaux Andy Warhol et Robert Rauschenberg; Just Between Me and God diffusé à l’échelle nationale sur The Learning Channel’s series, The Independents et Exile, filmé en Tchécoslovaquie avant la chute du rideau de fer et diffusé à l’échelle nationale sur PBS. Elle a étudié l'histoire du cinéma à Yale et reçu un MFA dans la section Film/Vidéo du California Art Institute. Alexis Krasilovsky a entrepris une carrière de cinéaste indépendante et d’holographe. Elle a été la première à inclure les techniques du mouvement rapide et de dissolution de l'image dans un hologramme de film : Created and Consumed by Light (1975). Childbirth Dream, a été projeté au Centre Georges Pompidou à Paris et dans d'autres musées et festivals aux Etats-Unis et à l'étranger. Elle enseigne aujourd’hui la production de film, les études de films et l’écriture de scénarii dans le département des Arts du Cinéma et de la Télévision de l'Université de l’État de Californie, Northridge, tout en continuant à tourner ses propres films. Elle vit avec son fils à Los Angeles.

Sanjoy Ghosh, notre producteur associatif (Inde), a coréalisé deux films indépendants, Rihla…the Journey (2007) et Adbhutam (The Wonder) (2006), et a écrit un scénario pour une coproduction indo-bengali. Ancien programmeur du Festival de cinéma de Calcutta, il est aussi conseiller de la programmation et du design du Festival de cinéma international de Dhaka, du Bangladesh et d'autres festivals internationaux. Il fait actuellement partie du Jury des Grands films indépendants du Festival de cinéma international Ahmedabad avec le réalisateur Iranien acclamé, Mohsen Makhmalbaf. Roger Ebert a décrit Sanjoy Ghosh comme « un enseignant et un étudiant du cinéma. »

Créé à New York en 1973, Rafael Film produit des films, des vidéos et des hologrammes à Los Angeles depuis le milieu les années 1980 et travaille depuis 2000 avec des sociétés et des individus de pays comme l'Australie, l'Autriche, du Canada, la Chine, la France, l'Allemagne, l'Inde, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Sénégal, la Corée du Sud et la Turquie.

   - traduit par Christian Lanazca et Priscillia Menaouer

Producteurs et directeurs d’unités:

      BANGLADESH Shabnam Ferdousi
      FRANCE Georges Vandalle
  Anouchka Walewyk
      L'INDE Sanjoy Ghosh
  Ajit Naag
      LE JAPON Daigo Nakayama
      LE MEXIQUE Rosa Carrillo
      LE PEROU Miguel Angel Bocanegra Chavez
  Christian Lanazca
     TURQUIE Emel Celebi

Women Behind the Camera

Ce documentaire international, basé sur le livre éponyme d'Alexis Krasilovsky, explore les vies de camerawomen d'Hollywood et de Bollywood, d'Afghanistan, d'Australie, du Canada, de Chine, d'Angleterre, de France, d'Allemagne, d'Inde, d'Iran, du Japon, du Mexique, de Russie, du Sénégal, des Etats-Unis et d'autres pays d’une façon jamais vue auparavant. Le film présente également des directrices de la photographie comme Ellen Kuras, ASC (Le Soleil éternel de l'Esprit sans tache), Sandi Sissel, ASC (Salaam Bombay!) et des pionnières comme Jessie Maple Patton, camerawoman afro-américaine, qui avait porté plainte contre l'union et les chaînes de télévision pour recevoir un emploi.

Le documentaire d'Alexis Krasilovsky, Women Behind the Camera, est basé sur son livre éponyme (Praeger, 1997). Il s'agit de mettre en lumière l'existence et les luttes des camerawomen pour réussir dans un champ professionnel dominé par les hommes : « Plus important que d''être la réalisatrice d'un film, je suis devenue une animatrice-formatrice, permettant aux personnes de trouver des points de contact et d'évoluer de pays en pays, de femme à femme, sur une base transculturelle. »

English